Quel type d'ampli utiliser ?

Quelle ergonomie choisir ?

Le Combo (parfait pour commencer)

Choisir un amplificateur de guitare combo, c’est opter pour du 3-en-1. Pré-ampli, amplificateur de puissance et baffle sont intégrés dans le même objet. C’est la plus fréquente des options.

Ses avantages ? Son prix, son faible poids et volume et donc sa transportabilité. L’inconvénient réside dans une faible puissance liée à sa sensibilité aux volumes élevés, le haut parleur étant intégré dans le « caisson » et soumis directement aux très fortes vibrations du volume. Le baffle des combos est généralement composé de 1 ou 2 haut-parleurs, pas plus, sauf exceptions. Ses caractéristiques en font une bonne alternative pour les débutants et les joueurs de guitares électro-acoustiques.

 

Le Stack ( tête + baffle )

 

On retrouve ici du 2-en-1. C’est-à-dire que l’ampli et le pré-ampli ne font qu’un seul corps  indépendant du baffle. Il constitue un avantage au niveau de sa solidité et de la polyvalence des sons puisqu’il ne contient pas de haut-parleur interne soumis directement aux vibrations. Donc, vous pouvez changer de baffle ou en raccorder plusieurs et, donc, expérimenter différentes configurations sonores. Le stack est bien plus lourd et plus difficile à transporter que le combo. Il est aussi très lourd en terme de son. Ceci constitue par contre une option particulièrement appréciée des amateurs de Métal, de Rock et de Hard Rock. Plus coûteux et encombrant, choisir un stack n’est pas spécialement conseillé aux débutants.

LES TYPES D'AMPLIS

Les transistors

Ampli et pré-ampli existent d’abord sous une forme appelée transistors. Outil purement analogique, ses sonorités sont parfois considérées comme un peu froides bien qu’elles aient donné leurs lettres de noblesse au Blues et au Jazz. Léger et facilement transportable, il donne un son dit sale si on élève exagérément le volume. Son prix, par contre, est souvent plus abordable selon la gamme qu’on décide d’acheter. Il est adapté aux débutants.

 

Lampes (ou tout lampes)

Ce sont littéralement des ampoules qui transmettent le signal sonore de la guitare au pré-ampli et à l’amplificateur de puissance. La qualité de ses sonorités chaudes et moins métalliques est appréciée par bien des musiciens de tous les styles. Par contre, ces lampes sont plus fragiles bien qu’elles peuvent se remplacer. Avant d’envoyer le son de votre guitare, votre ampli doit chauffer, il faut le laisser refroidir avant d’être transporté après un concert, par exemple. Son coût est nettement plus élevé que les transistors.

La qualité, le claquant,la rondeur et la chaleur du son apportent un ressenti beaucoup agréable qu'un transistor, chacun a sa propre vision des choses. Aujourd'hui les amplis à lampe n'ont plus rien à prouver !

 

L’amplificateur de guitare hybride

Son pré-ampli utilise des lampes et son amplificateur de puissance, des transistors. Il s’agit d’un bon compromis entre solidité des transistors et délicatesse des ampoules, du son métallique et du son plus rond et chaleureux. Cet ampli permet de compenser les saturations des transistors en reproduisant de manière fidèle le son de votre guitare. Son rapport qualité-prix et la légèreté de l’objet sont intéressantes. La légende raconte que cette alternative est en voie d’extinction, remplacée de plus en plus par les ampli à modélisation. Malgré ce mélange il ne vaut absolument pas un véritable ampli tout lampe.

 

L’ampli à modélisation

L’amplificateur à modélisation est, en fait, un ampli à transistors qui convertit le signal analogique en signal numérique en passant par le pré-ampli. De plus en plus, les fabricants y ajoutent également des lampes au niveau de l’amplificateur de puissance. Le son reproduit est également "réputé" pour être "fidèle et chaleureux". La polyvalence de ses effets est appréciée pour sa large diversité de nuances sonores, même à très bas volume. Donc, vous apprécierez aussi son utilisation à la maison. L'ampli à modélisation est bien pour avoir un choix important de son pour jouer tranquillement chez soit.

 

 

Quelle Puissance choisir ?

Vous jouez seul chez vous?

Un amplificateur à transistors d’une puissance de 5 Watts serait presque suffisant pour jouer tranquillement dans son bureau ou sa chambre. Si vous prenez un amplificateur à transistors plus puissant (entre 10 et 30 W), vous aurez un meilleur rendu des basses fréquences. Un amplificateur à lampes entre 5 et 30 Watts est une fourchette relativement large qui vous permettra d’expérimenter des sonorités fidèles, y compris en bas volume.

Vous prévoyez de jouez dans un groupe?

Si les autres musiciens (batteur, bassiste, etc.) ne jouent pas excessivement fort, un ampli à transistors d'environ 100 W fait l’affaire. Si vous optez pour un ampli à lampes, comptez entre 30 et 50 Watts pour une puissance décente et équilibrée avec les autres membres du groupe un 30 watts lampe fait largement l'affaire !

 

Vous prévoyez de jouez sur scène?

On n’hésitera pas à investir dans un ampli à transistor entre 80 et 300 Watts, surtout si vous jouez devant public important, à l’extérieur ou dans un groupe dont, par exemple, le batteur joue à un volume très élevé. En lampes, on calcule qu’il faut un ampli entre 50 et 100 Watts. Ceci-dit, dans le cas de figure d’un concert de grande envergure, comptez aussi sur la sonorisation en façade de scène qui ne vous obligera pas forcément à vous équiper d’un ampli de cette envergure.